1, Rue de l'armagnac, 91940 LES ULIS

    You Here!-
  • Home
  • -Mosquee-Mosquée des Ulis : Rappel des mérites du jour de Arafat

Mosquée des Ulis : Rappel des mérites du jour de Arafat

Jour de Arafat

Surtout ne rattez pas le meilleur jour de l'année 👇👇👇 ##Mosquée des Ulis

Publiée par Mosquée des Ulis sur Samedi 17 juillet 2021

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

Le jour de `Arafah est un jour béni dans lequel descendent les miséricordes et les bénédictions. Il a beaucoup de mérites, parmi lesquels:

C’est le jour de l’achèvement des règles de la religion et du bienfait.

Parmi ces bienfaits le fait que ce soit une fête pour les gens de l’Islam comme l’a dit `Oumar ibnou l-Khaṭṭāb et Ibnou `Abbās, que Allāh les agrée tous les deux. Ainsi Ibnou `Abbās, que Allāh l’agrée, a dit: « elle a été révélée dans un jour de deux fêtes: le jour du vendredi et le jour de `Arafah ». Il a été rapporté de `Oumar que Allāh l’agrée qu’il a dit: « et ces deux jours sont une fête (`Id) pour nous, la louange est à Allāh », [rapporté par Ibnou Jarīr dans son Tasfīr – exégèse – du Qour’ān].

Parmi ces bienfaits il y a que c’est le meilleur jour de l’année. Ainsi le compagnon Jabir Ibnou `Abdi l-Lāh, que Allāh l’agrée, a rapporté du Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam qu’il a dit ce qui signifie: « Le meilleur des jours est le jour de `Arafah »

Parmi ces bienfaits, il y a le fait que ce soit un jour de pardon des péchés et de délivrance de l’enfer. Mouslim a rapporté de `A’ichah que Allāh l’agrée d’après le Messager de Allāh, ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam, qu’il a dit:

« ما من يوم أكثرَ من أن يعتق الله تعالى فيه عبداً من النار من يوم عرفة »

ce qui signifie: « Il n’y a pas un jour dans lequel Allāh affranchisse plus d’esclaves de l’enfer que le jour de `Arafah »

Donc celui qui veut être délivré de l’enfer et être pardonné des péchés en le jour de `Arafah, qu’il persévère sur les causes par lesquelles on espère être délivré, être pardonné, parmi lesquels, jeûner ce jour.

Ainsi, dans le ṣaḥīḥ de Mouslim, selon `Abdou l-Lāh ibnou Ma`bad Az-Zimmāniyy, il est rapporté de Aboū Qatādah que le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit lorsqu’il a été interrogé sur le jeûne de `Arafah:

« صِيَامُ يَوْمِ عَرَفَةَ إِني أَحْتَسِبُ عَلَى اللهِ أَنْ يُكَفرَ السَّنَةَ الَّتِي قَبْلَهُ وَالسَّنَةَ الَّتِي بَعْدَهُ »

(ṣiyāmou yawmi `Arafah, ‘innī ‘aḥtacibou `ala l-Lāhi ‘an youkaffira s-sanata l-latī qablahou was-sanata l-latī ba`dah)

ce qui signifie: « Le jeûne du jour de `Arafah expie les péchés de l’année qui précède et ceux de l’année qui suit ».

Aboū `Īçā At-Tirmidhiyy a dit: « Le ḥadīth rapporté par Aboū Qatādah est un ḥadīth ḥaçan et les gens de connaissance dans la religion ont considéré que jeûner le jour de `Arafah est recommandé sauf lorsque l’on est à `Arafah ».

À propos de la parole du Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam dont on comprend que le jeûne du jour de `Arafah: « efface les péchés de l’année qui précède et ceux de l’année qui suivra », l’Imam An-Nawawiyy a dit: « [Les savants] ont dit: « Ce qui est visé par les péchés, ce sont les petits ; en l’absence de petits péchés, on espère que les grands péchés seront allégés ; et à défaut [de péchés, grands ou petits], ce [jeûne] sera une cause d’élévation en degrés ».

Et Al-Qārriyy a dit dans son livre Al-Mirqah: l’Imam des deux Ḥaram [Al-Jouwayniyy] a dit: « Ce qui est effacé, sont les petits péchés, le Qāḍī `Iyāḍ l’avait déjà dit et c’est l’avis de Ahlou s-sounnah wa l-jama`ah ».

Maintenant, si quelqu’un demande: « Comment se peut-il que cela efface les péchés de l’année qui suit alors que [le jeûneur] n’y a pas encore commis de péchés ? », on répond que cela signifie que Allāh ta`ālā le préserve d’y commettre des péchés. Il a été dit aussi que Allāh lui donne par Sa miséricorde des récompenses en quantité telle qu’elles expient les péchés de l’année précédente et ceux de l’année suivante s’il y est toujours vivant et qu’il y commet des péchés ». Fin de la parole de An-Nawawiyy.

Quant à celui qui accomplit le pèlerinage (al-Hajj) il ne jeûne pas. Il a été confirmé dans le ṣaḥīḥ que le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a fait la station à `Arafah pendant son pèlerinage et il ne jeûnait pas. Dans le ḥadīth ṣaḥīḥ le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit de ne pas jeûner le jour de `Arafah à `Arafah [rapporté par Aboū Dāwoūd et d’autres].

Parmi les causes, il y a aussi se préserver des péchés en ce jour. Ainsi dans le Mousnad de l’Imam Aḥmad, d’après Ibnou `Abbās, que Allāh les agrée tous les deux, d’après le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam, qu’il a dit, au sujet du jour de `Arafah ce qui signifie: « Certes, en ce jour, celui qui préserve son ouïe, sa vue et sa langue, il lui sera pardonné ».

Parmi cela, il y a multiplier le témoignage de l’unicité – chahādatou tawḥīd – avec sincérité et véracité car elle est le fondement de la religion de l’Islam que Allāh a achevé en ce jour.

Ainsi, At-Tirmīdhiyy et d’autres que lui a rapporté du Messager de Allāh, ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam qu’il a dit:

« خير الدعاء دعاء يوم عرفة وأفضل ما قلت أنا والنبيون من قبلي لا إله إلا الله وحده لا شريك له ، له الملك وله الحمد وهو على كل شيءٍ قدير »

ce qui signifie: « Les meilleurs des invocations sont celles du jour de `Arafah et la meilleure des paroles que j’ai dite ainsi que les prophètes qui m’ont précédé est: ( lā ‘ilāha il-la l-Lāh waḥdahou lā charīka lah, lahou l-moulkou wa lahou l-ḥamdou wa houwa `alā koulli chay’in qadīr ) c’est-à-dire qu’il n’est de dieu que Allāh, Lui seul, Il n’a pas d’associé, à Lui la souveraineté et à Lui la louange et Il est sur toute chose tout puissant ».

الحمد لله رب العالمين